PCPratique.com | Simple comme pratique.

Menu:

  





Le spam


Définition:

Aussi appelé pourriel, polluriel, courrier-rebut.
Il n’existe pas de définition officielle du mot “spam“. Le mot est à l’origine une marque anglaise de jambon vendu en conserve : plus précisément, SPAM est un acronyme pour “Spiced Pork And Meat“ (pâté épicé à base de porc et de viande). Ce sont les Monthy Pythons qui, dans un de leurs fameux sketchs où ils répétaient sans cesse le mot “spam“ dans une conversation, ont introduit la notion de désagrément.
Aujourd'hui, le mot “spam“ est communément utilisé pour caractériser les courriers électroniques non sollicités, provoquant une gêne pour les personnes qui les reçoivent.


• Le spam se caractérise par :

Un envoi réalisé en masse: Les spammeurs ne lésinent pas et ratissent très large dans leurs envois.

Un contenu dérangeant: La plupart du temps parfois même choquant (messages pornos, politiques, raciaux, religieux...)

Un manque de transparence: Il est bien souvent difficile de retrouver l’origine du message et son expéditeur.

Un problème de désinscription: Courrier ne permettant pas une désinscription sélective ou totale.

Un non respect des modalités de collecte à l’inscription: Contenu et fréquence différents de ce qui était annoncé, location ou vente de vos données à des tiers …


• Les techniques des spammeurs :

C’est une question que se posent beaucoup de personnes n’ayant pourtant jamais eu de lien avec l’émetteur ou la nature des activités mises en avant dans les contenus des messages reçus.

Les spammeurs aspirent toutes les données qu’ils trouvent n'importe où sur le web, grâce â des Robots (Petits logiciels programmés pour parcourir Internet à la recherche d’adresses e–mail et d’autres informations). Les cibles les plus intéressantes pour ces spammeurs sont les forums, les chatrooms, les sites persos…

Il est possible que vous ayez transmis vos données sur un site Internet dont l’exploitant est mal intentionné.

Vos connaissances n’hésitent pas à associer vos propres coordonnées dans des chaînes (souvent basé sur des “hoaxes“ ou rumeurs en Français). Celles–ci finissent par créer de grandes listes que les spammeurs interceptent et utilisent pour leurs envois illicites.

Certains virus aspirent et utilisent les listes de destinataires sur les logiciels de messagerie de vos correspondants mal protégés

Votre adresse mail a pu être reconstituée aléatoirement par croisement d'informations (prénoms, noms, domaines), en se basant sur des schémas classiques d’adresses (exemple : atoto@domaine.com, a.toto@domaine.com, allo.toto@domaine.com …).


Les autres courriers indésirables :


Les notifications de serveurs (Mail Delivery message) :
Les notifications serveurs sont des e-mails envoyés automatiquement sur votre adresse pour vous prévenir qu’un destinataire n’a pas reçu votre message. Les nouveaux virus ont développé une extraordinaire capacité à se propager en exploitant des failles de certains logiciels de messagerie. Ils aspirent la liste du carnet de contacts des contaminés puis construisent leurs messages en croisant les adresses émetteur et destinataire. En faisant simplement partie des contacts d’un contaminé, vous devenez à votre insu, à la fois émetteur et destinataire de spams et virus dans le monde entier. Du coup, les notifications de non délivrance sont acheminées vers l’adresse de l’émetteur donc la vôtre... En quelques jours vous êtes submergé de messages automatiques, par le simple fait d’avoir fait partie de la liste des contacts d’une personne mal protégée.

Les virus à propagation automatique :
Les virus à propagation automatique exploitent les carnets de contacts des machines infectées. Inclus dans un mail simple (parfois quelques mots et une pièce jointe), ils sont envoyés et reçus par centaines de millions chaque jour. Les anti-virus peuvent les neutraliser, mais il arrive bien souvent que les messages continuent à se propager sans la signature du virus ou même que la mise à jour n’arrive que 2 jours après la propagation, ce qui provoque un marasme d’ e-mails inutiles qui polluent votre messagerie.

Les scams :
Ce sont des e-mails où l’on vous propose une affaire alors qu’il s’agit en fait d’une arnaque. Ces messages sont surtout envoyés du Nigéria. Le scénario est toujours le même : il vous est demandé votre aide pour mettre en sécurité une somme d’argent importante en Europe ou en Amérique du nord, souvent sur votre compte. En échange de votre collaboration, vous touchez une commission de l’ordre de 20% de la somme, qui s’élève à plusieurs millions de dollars. Bien entendu cette somme n’existe pas

Le phishing :
Technique très à la mode qui consiste à prendre l’apparence visuel d’un service en ligne connu (dans le mail et le web sur lequel le mail pointe). Le but du jeu est alors de tomber sur un internaute réellement client du site. Ce spam invite l’internaute à se rendre sur le faux site pour remettre à jour certains renseignements personnels dans un questionnaire tout aussi faux. L’internaute ainsi dupé laisse numéros de téléphone, de sécurité sociale, de compte bancaire et parfois de carte de crédit. Autant d’informations lucratives pour les escrocs en ligne.


haut de page





Site étiqueté auprès de l’ICRA. | Combattez les spams : Cliquez ici